Semer graine porte bonheur

Et si vous plantiez vos graines « Porte-bonheur » dans votre vie ?

Votre évaluation de cet article

Dans cet article, je vous partage mes dernières créations basées sur plusieurs techniques d’Art Journal que je vous ai présenté précédemment. Je les appelle mes petites cartes « Porte-Bonheur » car j’y insère un vœu dans chacune d’elles. Je vous explique tout cela ci dessous.


Mes créations step by step :

Le matériel nécessaire pour réaliser ces cartes :

  • Une feuille de papier épais A4 (250 – 300 GSM)
  • Une feuille de papier normal A5 ou A4 (papier imprimante – 80/90 GSM)
  • De la colle transparente (qu’on utilise lors d’atelier pour enfants, facile à nettoyer)
  • Un pinceau à colle (car la colle abîme les pinceaux !)
  • De la peinture acrylique
  • Du gesso blanc / noir (mais si vous en avez pas, de la peinture noire ou blanche peut suffire)
  • Des Posca
  • Des pochoirs / tampons

Ces créations est un véritable travail alchimique où je travaille par couche.

Première couche – le vœu :

Collage de petits bouts de papier sur mon vœu "Porte Bonheur" !
Poser toute sorte de papier coloré pour donner de l’énergie à mon vœu !

Pour réaliser la première couche, je note sur la feuille de papier normal mon vœu le plus cher pour la journée qui arrive ou pour l’avenir, pour mes enfants, pour mes parents… peu importe, cela doit venir du cœur ! Quel est VOTRE vœu le plus cher là maintenant ?

Avant d’aller plus loin, je découpe la feuille cartonnée en rectangle (un grand si j’ai le temps devant moi ou un petit si je manque de temps ou que je ne me sens pas l’âme à créer ce jour là).

Une fois écrit sur la feuille, je réduis la feuille avec mon vœu en petits papiers. Je colle ces petits papier sur la feuille cartonnée. Ensuite, je colle par dessus de petits bouts de papier de couleurs aux grimages différents et de manière aléatoire.

Ajout de pochoir permet de donner du relief à la création de ma carte Porte-Bonheur.
Pour plus de relief, j’appose des pochoirs. Cela ajoute de la profondeur à la création.

Ces petits bouts de papier, je les trouve dans ma collection de papier que je garde « juste au cas où ». J’aime garder les sacs en papier colorés / imprimés ou les papiers cadeaux des anniversaires ou Noël précédents (ça ajoute l’énergie de ces doux moments partagés à ma carte porte bonheur.

Avant d’aller plus loin, vous pourriez être tentée d’améliorer le rendu en ajoutant des pochoirs ou des tampons. Cela permet d’ajouter un contraste supplémentaire.

Deuxième couche – le symbole :

Il m’arrive de contempler la première couche et de ne pas être tout à fait satisfaite du choix des couleurs, de la manière d’avoir collé les bouts de papier mais… je lâche prise. Je sais que le processus n’est pas fini donc je me laisse emportée par la suite.

Je choisis le symbole que je souhaite voir sur ma carte (cœur, arbre, étoile, spirale, main…). Le choix dépend de la taille de la carte et de mon humeur.

Je dessine le symbole avec un marqueur Posca et ensuite, je pose de la peinture à la couleur de mon choix tout autour. Soit j’utilise du Gesso blanc en fine couche pour pouvoir voir les couleurs des petits papiers soit j’utilise une couche épaisse pour ajouter du contraste avec le symbole.

La touche finale – le décor de la carte :

Une fois tout cela fini, je me laisse porter par ce qui vient. Une lune sur une nuit noire, des étoiles filantes, des fleurs, des feuilles, … Se laisser guider et c’est là que tout devient magique !

Après 10 jours de création, je suis fière de vous présenter mes créations ci dessous. Pour moi, c’est un régal de créer de cette manière car il y a derrière ces créations un soupir, l’enthousiasme d’un possible quelque part et l’espoir…

Conclusions :

Ce que j’aime dans cette création c’est l’infinité de possibilité. Cette technique permet chaque jour de créer quelque chose en jouant sur :

  • La taille de la carte (carton utilisé comme base de la carte)
  • Les bouts de papier (colorés ou non, unis ou non, collés horizontalement ou verticalement…)
  • Le symbole utilisé
  • La peinture utilisée autour du symbole
  • La décoration autour du symbole

Comme tous les processus que j’ai travaillé jusqu’à présent, celui-ci demande à lâcher prise durant toute la création. Il arrive que c’est le dernier coup de marqueur qui fait tout le charme de la création ! Comme dans la vie, chaque élaboration, chaque processus demande maturation afin d’obtenir un résultat à la hauteur de notre espérance. Cet exercice est divin pour comprendre ce principe.

Et si vous créiez votre propre carte Porte Bonheur, à quoi ressemblerait elle ? Tagge tes créations #SuccessCreativeWoman ! 😉

Cet article vous a plu ? Commentez-le ci-dessous et partagez-le autour de vous !
Si vous souhaitez avoir d’autres trucs et conseils créatifs, inscrivez-vous à ma newsletter 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.